Tous les articles par Sébastien MARREC

Tour de Reine : envahissons les rues de vélo et de musique dimanche !

C’est la rentrée, on voit de plus en plus de cyclistes dans tous les coins de rue, et on a tous envie de se regrouper pour fêter les derniers beaux jours… Dimanche prochain 17 septembre, Rayons d’Action vous invite donc à rejoindre Le Tour de Reine, une grande balade à vélo dans la ville, ponctuée par des arrêts concerts en live dans des lieux atypiques et secrets de notre ville. Cet événement est organisé par La Petite Rennes dans le cadre du festival I’m from Rennes.

Que vous soyez cycliste aguerri, promeneur à deux roues, ou même adeptes des petites roulettes, vous êtes les bienvenu.e.s !

On espère que la participation importante de l’an dernier (500 cyclistes) sera largement dépassée. C’est une superbe occasion pour investir les rues de Rennes et rouler sans craindre le trafic, y compris avec vos enfants et vos grands-parents !

Parlez-en autour de vous, amenez vos ami.e.s ! Les organisateurs cherchent des bénévoles par ailleurs pour l’encadrement du cortège. Rien de plus simple : en dire un mot à l’asso via l’adresse lapetiterennes@gmail.com et enfiler un gilet jaune.

Vous pouvez, si le coeur vous en dit, porter un vêtement rouge (t-shirt, chapeau, veste, pantalon, maillot de bain…) en signe d’appartenance à ce tour et accrocher votre radio FM à votre monture !

Crédits photos : I’m from Rennes et Canal B.

Rennes: la place de Bretagne va se refaire une cyclabilité

C’est une vieux souhait de Rayons d’Action qui est en passe de s’exaucer… La ville de Rennes a voté lors de son conseil municipal lundi 12 septembre un avant-projet de piste bidirectionnelle sur les pourtours de la place de Bretagne. La piste fera le tour de cet endroit redouté des cyclistes par des aménagements jusqu’alors défectueux. Elle permettra la liaison sécurisée entre la place Foch, le boulevard de la Tour d’Auvergne, le boulevard de la Liberté, le quai de la Prévalaye. Sa construction au premier semestre 2018 entraînera la suppression d’une voie de circulation automobile. La piste sera dotée d’un compteur à vélos, qui fournira vraisemblablement le nombre de cyclistes quotidiens et annuels et assurera à l’ensemble une belle visibilité. De quoi redonner un peu de prestige à une ville qui a longtemps été pionnière en matière de vélo. Le coût des travaux est estimé à 750 000 euros et la livraison interviendra à l’été 2018.

 

Comme le met en avant la ville dans sa communication, ce tronçon est l’un des premiers du futur réseau express vélo qui doit courir sur 16 km dans la ville d’ici 2020 – avec le tronçon presque achevé du boulevard de Chézy et celui en construction autour du programme immobilier de l’Îlot de l’Octroi (rue de Lorient et rue Louis Guilloux).

Nous vous tiendrons au courant des avancées et des négociations autour de cet avant-projet, puisque suite à des réunions nous avons déjà souligné des manquements au référentiel et des problèmes de continuité avec le reste du réseau à aménager dans le cadre du plan vélo 2020.

A lire : l’article de 20 minutes, par Camille Allain.
Crédit photos : C. Allain / APEI / 20 Minutes

Trouvez-vous votre ville cyclable ? Participez au Baromètre de la FUB et partagez votre expérience d’usager !

La première enquête « Baromètre des villes cyclables » de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), auquel Rayons d’Action appartient, est lancée !

Elle a pour objectif d’évaluer la cyclabilité des villes françaises – c’est-à-dire le degré de leur caractère « cyclo-amical » – à partir du ressenti des cyclistes. Les résultats détermineront si les villes sont favorables à la pratique du vélo et permettront aux collectivités de mieux cerner les attentes des citoyens qui souhaitent se déplacer à vélo.

L’enquête est disponible en ligne sur le site www.parlons-velo.fr jusqu’au 30 novembre 2017 et s’adresse à toutes les personnes se déplaçant à vélo en ville, peu importent l’âge, le genre ou la fréquence des déplacements. Une liste de villes disponibles est disponible au début du questionnaire mais vous pouvez la préciser si jamais elle ne s’y trouve pas.

Vous êtes toutes et tous invités à répondre pour exprimer leur ressenti lors de déplacements à vélo.

Les résultats donneront lieu à un classement des villes cyclables, selon les cyclistes et détermineront si votre ville est faite pour le vélo.

Donnez votre avis d’usager en 5 à 10 minutes et partagez l’enquête autour de vous (y compris à vos ami.e.s qui n’auraient pas la chance d’être membre de notre association !) sur https://www.parlons-velo.fr/barometre-cyclabilite

Lettre ouverte à Bertrand Plouvier suite au conseil municipal du 12 septembre

Hier, lors du vote du réaménagement de la place de Bretagne, l’opposition a voté pour – comme tout le conseil d’ailleurs – mais en a profité pour ressortir ses vieilles obsessions (voir l’extrait vidéo dans le lien ci-dessous). Comme notre association existe aussi pour battre en brèche les idées reçues et les poncifs sur le vélo et plus globalement la mobilité, nous réagissons à l’intervention de Bertrand Plouvier, chef de file (LR) de l’opposition municipale suite à la présentation de l’avant-projet par l’élue adjointe à la mobilité (EELV) Sylviane Rault. Cette intervention est visible en vidéo en cliquant sur l’image ci-dessous :

Non, M. Plouvier, on ne peut pas construire des « véloroutes urbaines » (voies express, pistes XL, appelez-les comme vous voulez) en ne réduisant pas pour cela l’espace de stationnement et de circulation automobile. Attirer davantage d’automobilistes en centre-ville n’a jamais permis et ne permettra jamais de mettre en œuvre un report des usagers vers le vélo. D’ailleurs, pour reprendre les dires du chercheur Frédéric Héran : « Le stationnement sur voirie représente une appropriation de l’espace public à des fins privées. En laissant sa voiture des heures le long du trottoir – ou en stationnement illicite sur le trottoir –, l’automobiliste utilise pour lui seul un espace qui appartient à tout le monde et interdit donc tout autre usage de cet espace ».
Si vous aviez obtenu la majorité en 2014 et mis en place un programme d’aménagements cyclables, M. Plouvier, vous auriez fatalement supprimé des espaces de stationnement.
A moins que vous ne préfériez supprimer des trottoirs ?
Pour en savoir plushttp://www.slate.fr/story/140771/supprimer-stationnement-automobile-rue

Non, M. Plouvier, les double-sens cyclables ne sont pas dangereux et sont très appréciés par une écrasante majorité de cyclistes. Ils sont parfois moins efficaces que prévus, à cause justement d’espaces de stationnement envahissants, en partie dans les rues du centre historique. Mais ils permettent de réduire efficacement les temps de parcours des cyclistes, et ne causent quasi pas d’accident, encore moins grave. Aucun décès de cycliste n’est survenu ces deux dernières années dans un double-sens cyclable, à titre d’exemple. Ils existent à Strasbourg, ville pionnière, depuis 1983 (!) et à Rennes depuis 1994 et n’ont pas fini de se généraliser. Ce qui est vraiment dangereux, c’est d’être confronté à une circulation automobile rapide et volumineuse.
Pour en savoir plus ▶ https://www.heureux-cyclage.org/non-les-double-sens-cyclables-ne.html

Non, M. Plouvier, on ne peut pas parler de « chasse à la voiture » à Rennes ces dernières décennies. Rennes a suivi, avec un décalage par rapport à des métropoles comme Grenoble, Strasbourg ou Bordeaux, un processus entamé partout en France depuis 30 ans. Ce qui se produit est un simple rééquilibrage, et l’urgence est d’accélérer ce rééquilibrage pour rattraper le retard de progression des aménagements que vous avez évoqué. L’automobile représente aujourd’hui moins de la moitié des déplacements à Rennes (en suivant la tendance de la dernière EMD) et bénéficie de 60 à 70% de la voirie, alors que l’usage du vélo augmente fortement. La requalification des rues, boulevards et places va dans le sens de l’histoire et la tendance des autres métropoles, qu’elles soient gérées par la droite ou la gauche. La « guerre à la voiture » fait doucement rigoler et tousser les cyclistes quotidiens confrontés à des stationnements très gênants à longueur de journée et des comportements irréfléchis.
Pour citer encore F. Héran : « Il est évident que nous vivons aujourd’hui une transition du « tout automobile » – où la priorité est accordée à la voiture en toute circonstance – vers la rue pour tous – partagée entre différents modes de déplacements ».
Pour en savoir plus ▶ http://www.telerama.fr/sortir/en-2030,-il-y-aura-plus-de-velos-que-dautos-dans-paris,n5196342.php

S’il y a une petite révolution à venir d’ici 2040, M. Plouvier, elle viendra très certainement davantage des citoyens cyclistes et piétons que de l’arrivée de la voiture électrique, qui, soit dit en passant, ne résout rien aux problèmes des limites écologiques (ressources disponibles), des embouteillages et de la faible pertinence de la voiture en ville. Si l’essor de l’autopartage et du covoiturage a bien lieu (et il a du mal à se montrer pour l’instant), alors tant mieux. Cela accélérera la déprise automobile et permettra de rendre aux piétons et aux cyclistes un espace dont ils ont besoin et dont ils manquent cruellement.

Bref, il n’est pas inutile de rencontrer les représentants des usagers (et cela vaut pour tous les partis politiques sans exception) pour éviter ce genre d’approximations et de contre-vérités ! Au plaisir de vous croiser à vélo, cher M. Plouvier !

Emmanuel Couet promet une instance de concertation à l’échelle métropolitaine

Alors que Rayons d’Action vient d’être reçu à la mairie de Rennes par Mme la Maire Nathalie Appéré, nous avons reçu une autre réponse, cette fois-ci à la lettre ouverte adressée à M. Emmanuel Couet, président de la Métropole.

« Le plein exercice par la métropole de la compétence voirie constitue une opportunité pour déployer une stratégie globale en faveur du vélo » souligne-t-il d’abord dans son courrier daté de début février. Évoquant la récente réunion autour du futur plan de déplacements urbains (PDU) « nouvelle génération » avec tous les acteurs institutionnels, associatifs et économiques concernés, il a indiqué que le vélo était au cœur des échanges avec les communes dans l’élaboration du document.

M. Couet souhaite « offrir des infrastructures adaptées pour intensifier la pratique du vélo », une « nécessité afin de répondre au sentiment de vulnérabilité, d’insécurité des usagers du vélo, mais également afin de donner de la cohérence à nos aménagements cyclables métropolitains », postulat que l’association partage entièrement. Dans cette optique, le président nous annonce l’extension du référentiel co-construit avec les techniciens à tout le territoire de la métropole, ce qui est une excellente nouvelle pour la qualité des futurs aménagements et des rénovations.

« Convaincu de la nécessité de franchir un cap décisif » dans la poursuite logique de l’objectif de 20% de part modale vélo en 2020 sur la seule ville de Rennes, M. Couet retient aussi la proposition de mise en place d’une « instance de concertation » avec les représentants des usagers et s’y montre tout à fait favorable. Jean-Jacques Bernard, vice-président en charge des transports et déplacements, ainsi que Daniel Dein, conseiller métropolitain délégué aux modes de déplacements alternatifs, vont prendre contact avec nous, rapidement espérons-nous, pour la mise en place de cette instance. A quel rythme, avec quelle garantie d’intégration de nos demandes ? S’il est trop tôt pour le dire, cette instance aura pour lourde tâche de se pencher sur la question cruciale de l’amélioration et de l’achèvement d’un réseau cyclable intercommunal, encore très discontinu et même inexistant dans certaines parties de la métropole.

La première antenne de Rayons d’Action lancée à Saint-Jacques de la Lande

Quatre habitants de la commune se sont mobilisés pour créer la première antenne de notre association dans la métropole rennaise, afin de promouvoir la pratique du vélo à Saint-Jacques-de-la-Lande, en première couronne. C’est l’une des communes de l’agglomération où les cyclistes sont les plus nombreux, mais côté aménagements il reste beaucoup à faire pour en faire une ville exemplaire !

Ouest-France a consacré un bel article au sujet de la nouvelle antenne. Car si Rayons d’Action entend représenter depuis ses débuts en 2005 tous les habitants de la métropole, nous sommes très ouverts à toute création d’antenne locale ! A Saint-Jacques, l’idée a germé lors d’une rencontre, en mai 2015,  afin de proposer des aménagements en faveur des cyclistes. Après plusieurs réunions, les statuts de l’antenne ont été déposés en septembre 2016. Dans d’autres communes de première couronne, comme Cesson-Sévigné, un petit groupe de personnes suit les projets et recueille les doléances mais ne s’est pas encore constitué en antenne. Le Rheu et Betton ont leur propre association d’usagers, Pacé comptant aussi une petite association de promotion des modes alternatifs.

Capture

Bernard Keravel, l’un des concepteurs, explique : « Je suis membre de l’association rennaise Rayons d’action depuis plus de dix ans. C’était une bonne base pour démarrer notre activité car ils nous ont accompagnés dans notre démarche. Nous avons complété un dossier de demande de financement à la commune afin d’acheter du petit matériel pour l’entretien des vélos et un pupitre. De même, nous avons contacté le Centre de la Lande (CDL) pour expliquer nos motivations et solliciter un local ».

6 projets cyclables retenus par les Rennais au budget participatif !

Le vote du budget participatif édition 2016, qui mettait aux voix 239 projets, s’est achevé dimanche 12 février. A l’issue du vote de 11500 participants, 44 projet ont été retenus. 6 entrent dans la catégorie des transports et de la mobilité… et 5 concernent le vélo ! Auquel il faut rajouter un projet classé dans la catégorie « Espaces verts ».
Bravo à tous pour votre participation !
>> http://fabriquecitoyenne.rennes.fr/…/sele…/projets-retenus-1

Le détail des projets lauréats « pro-vélo » :

– Des pistes cyclables fluorescentes et en couleurs (toute la ville, 750 votes). Rendre visible les aménagements pour les cyclistes et rendre visible la place des cycliste à tous : cette nouveauté inspirée d’exemples d’Europe du nord et de l’est est un bel outil de valorisation pour le vélo.
http://fabriquecitoyenne.rennes.fr/…/piste-cyclable-en-coul…

– Sécuriser les bandes cyclables (toute la ville, 567 votes). Fini les bandes servant de files de stationnement ? Dans une ville où la majorité des aménagements sont des bandes cyclables, c’est notre vœu le plus cher !
http://fabriquecitoyenne.rennes.fr/…/securiser-les-bandes-c…

– Aménagement cyclable sur la rue Saint-Hélier (408 votes). Un franchissement difficile objet de plaintes décennales…
http://fabriquecitoyenne.rennes.fr/…/amenagement-cyclable-s…

– Rampe cyclable entre le boulevard d’Armorique et le canal Saint-Martin (340 votes). Valoriser les berges et introduire une continuité très utile et attendue…
http://fabriquecitoyenne.rennes.fr/…/rampe-cyclable-pour-ac…

– Une piste cyclable sur le boulevard de Verdun (La Touche, 330 votes). Une occasion de requalifier cet axe beaucoup trop routier et effrayant pour les usagers… et pourtant inévitable pour desservir correctement ce quartier résidentiel et vivant.
http://fabriquecitoyenne.rennes.fr/…/une-piste-cyclable-le-…

– Une coulée verte au Landry (rue de Vern, La Poterie, 726 votes).
Pour un nouvel accès agréable au groupe scolaire, pour la création d’une nouvelle liaison sécurisée et agréable entre la rue de Chateaugiron et le quartier du Landry !
http://fabriquecitoyenne.rennes.fr/projects/budget-participatif-2/collect/depot-des-projets-1/proposals/une-coulee-verte-au-landry

Certains projets ont bénéficié de la sélection systématique des deux premiers projets les plus populaires par quartier. D’autres en ont été les victimes, ou bien étaient trop chers à l’approche de la fin d’une enveloppe de 3,5 millions d’euros. C’est le cas d’un projet de pistes boulevard de la Liberté, une demande très ancienne de la part des cyclistes sur cet axe majeur du centre.

On ne lâche rien ! Nous espérons mieux participer à la concertation cette année en compagnie des porteurs de projets et nous suivrons avec attention la réalisation des projets retenus, très prometteurs !

Atelier ouvert sur les projets cyclables du « budget participatif » 2017

La liste des 239 projets Rennais soumis au vote de la deuxième saison du budget participatif a été dévoilée en début de semaine.
Vous pourrez voter du 28 janvier au 12 février sur le site de la Fabrique citoyenne et à « l’Agora », un bâtiment provisoire place de la Mairie, de 10h30 à 18h30.

466_default_blockHeader

Pour la première fois, Rayons d’Action organise ce samedi 28 janvier un atelier autour des (nombreux) projets concernant le vélo et retenus dans le cadre de la Fabrique citoyenne. Nous échangerons en groupe sur leur pertinence, avec un groupe pour chaque quartier, afin de soutenir les plus prometteurs pour la pratique du vélo. Votre connaissance du quartier et vos expériences à vélo sont précieuses pour étudier chaque projet. Vous ferez en plus la rencontre d’autres cyclistes de votre quartier !

Le rendez-vous est fixé à 16h, à la MCE, et l’atelier durera environ 1h30.
Vous pourrez également faire marquer à cette occasion votre vélo avec le marquage Bicycode (entre 14h à 17h).
Une galette des rois sera proposée aux adhérents à 17h30.

Pour nous organiser au mieux, merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous, en indiquant votre quartier de résidence si vous participez à l’atelier sur le budget participatif. L’adhésion est requise pour participer, mais vous pouvez venir adhérer samedi ou directement via notre site.

https://framaforms.org/samedi-28-janvier-1484771394

Tous les projets retenus (239) : http://fabriquecitoyenne.rennes.fr/project/budget-participatif-2/selection/projets-soumis-au-vote-2

Les projets concernant le vélo répertoriés par Rayons d’Action (48) : http://www.rayonsdaction.org/documents/Amenagement/budget%20participatif/2/budget%20participatif%20V1.pdf

Les projets concernant le vélo non retenus par Rennes Métropole (53) :
http://www.rayonsdaction.org/documents/Amenagement/budget%20participatif/2/budget%20participatif%20-%20projets%20non%20retenus%20V1.pdf

Mme la Maire, Nathalie Appéré, nous répond et nous recevra à la mairie

nathalie_appere_-_fevrier_2013_-_08Voici une très bonne nouvelle pour entamer 2017…

En juin 2016, inquiétés par l’absence de vue à long terme sur l’évolution du réseau cyclable et les conditions de réalisation du plan vélo 2020, nous avions écrit à Mme la Maire de Rennes, Nathalie Appéré, et son adjointe en charge de la mobilité, Sylviane Rault. Mme Appéré nous a répondu fin novembre pour accepter un rendez-vous, qui sera donc le premier depuis la campagne municipale de 2014. Mme la Maire parle « d’intensifier nos efforts pour promouvoir les modes alternatifs à la voiture ». Elle prend résolument acte de la demande en matière d’aménagements cyclables sécurisés et qualitatifs exprimés à plusieurs reprises depuis le vote du plan vélo. Mme la Maire cite les nombreuses propositions à ce sujet lors des deux budgets participatifs ou encore la concertation relative au projet Rennes 2030. Un paragraphe évoque des problématiques plus larges qui jouent en la faveur d’une plus grande pratique de la bicyclette : la réduction des nuisances et des polluants, le vieillissement de la population, l’accessibilité. Autant de paramètres à intégrer au futur Plan de déplacements urbains (PDU) métropolitain, qui sera soumis à concertation et enquête publique cette année, avant adoption début 2018.

La réponse apportée correspond fort bien à nos attentes que Mme la Maire qualifie à juste titre de « légitimes ». Par conséquent, un rendez-vous devrait être fixé en ce début d’année pour débattre de tous les projets actuels et à venir en faveur du développement du vélo. Nous souhaitons profiter de cette entrevue pour connaitre les engagements et les moyens précis, tant financiers qu’organisationnels, que la municipalité souhaite engager pour la mise en œuvre de sa politique cyclable – dont l’objectif le plus connu et marquant est de parvenir à 20% de part modale en 2020. Dans la démarche de Fabrique Citoyenne portée par la municipalité, nous souhaiterions également clarifier la manière dont les représentants des usagers sont consultés et soutenus pour la co-construction des projets d’aménagements.

A suivre !

AG 2016 : bilans et élection du nouveau conseil d’administration

En cette fin d’année, c’est l’heure du bilan de l’année écoulée et des perspectives futures pour Rayons d’Action !

Notre dernière AG s’est en effet tenu le samedi 3 décembre, dans la grande salle de la MCE, en présence d’une quarantaine de participants dont la plupart des administrateurs de l’association. L’adoption du bilan associatif l’an dernier a porté ses fruits. En rénovant l’organisation de l’association, et avec l’apport de nouvelles forces vives et la détermination des plus anciens, Rayons d’Action a gagné en efficacité, en envergure et en visibilité. Grâce au travail actif des cinq commissions (Aménagements, Animation, Lutte contre le vol, Communication, Cyclotourisme et intermodalité), une multitude de « missions » ont pu perdurer ou voir le jour. On retiendra parmi les faits marquants et pêle-mêle la mobilisation du 22 septembre dernier devant Rennes Métropole, l’instauration d’un stand hebdomadaire au marché du mail, le ciné-débat du 7 octobre, l’achat d’un barnum et d’une remorque (avant, bientôt, le VAE), plusieurs propositions d’aménagements, l’essor des adhésions et le lancement de l’adhésion en ligne… Le chiffre à retenir est parlant : l’association compte pour la première fois plus de 500 adhérents.

Le diaporama présentant le bilan des activités des cinq commissions existantes, le bilan financier mais aussi celui des adhésions,  est disponible en cliquant ici. Il est nourri par beaucoup de graphiques et d’illustrations, et vous fournit en quelques pages un panorama pour bien comprendre le fonctionnement de l’association, les nombreux projets menés dans l’année 2016, les objectifs pour l’année à venir. Même si certaines servaient de support pour un commentaire à l’oral, la plupart de ces diapos fournissent des informations compréhensibles en l’état.

Pour plus d’informations sur le travail des commissions, les actions avec nos partenaires (institutions et associations), les sollicitations et participations diverses dont Rayons d’Action a fait l’objet, vous pouvez consulter le rapport d’activités  rédigé par l’ensemble des administrateurs en cliquant ici.

dsc00746

dsc00747

Lors de cette AG, le nouveau conseil d’administration a été élu, complété par les décisions prises lors du premier CA du 13 décembre. Odile Guernic, par ailleurs référente pour la commission de lutte contre le vol, a été réélue présidente à l’unanimité. Charles Levillain, également référent de la commission aménagements (avec Sébastien), remplace Christian comme vice-président. Helmut Bürklin est toujours trésorier, secondé par Joël. Gilles Garrec (référent animation) est notre nouveau secrétaire et remplace Gwen, toujours membre active mais plus comme administratrice.

Sont également membres du CA en tant que référents et suppléants de commissions Michel et Christian (cyclotourisme et intermodalité), Didier et Pascal (communication), Marie-Pierre (lutte contre le vol), Bernard et Lénaïck (antenne de Saint-Jacques),  Rémi (groupe de Cesson-Sévigné).

dsc00748

Après l’AG, une vingtaine d’adhérents ont partagé un repas vegan préparé spécialement par La Cantine Mobile pour clôturer la soirée. Les bénévoles de ce projet militant, qui veulent sensibiliser les Rennais.es au sort des animaux d’élevage, ont lancé un budget participatif pour disposer d’un vélo spécial adapté à leurs déplacements. « L’utilisation d’un véhicule motorisé ne correspond pas aux valeurs que nous défendons » explique Lionel, l’un des créateurs de la Cantine. Une partie du repas a été livré à vélo mais la Cantine ne dispose pas actuellement d’un véhicule adéquat pour tout transporter dans de bonnes conditions. C’est pourquoi un pot commun (plus de détails ici) a été lancé, auquel vous pouvez participer pour atteindre l’objectif encore lointain !

dsc00752

dsc00750