Tous les articles par Sébastien MARREC

Le marquage Bicycode du mercredi déménage

Les mercredis 22 et 29 novembre, en raison de la présence du marché de Noël (pour la première fois) sur le Mail François Mitterrand et du déplacement du marché bio où se situe habituellement notre stand, ce dernier se situera place du maréchal Foch, entre le Mail et la place de Bretagne (devant l’écluse, au croisement de la piste bidirectionnelle du quai Saint-Cast et de celle passant devant la Croix de la Mission). Nous déménageons de quelques mètres, avant de clôturer la saison de marquage (sauf météo très clémente début décembre). Comme l’an dernier, le marquage reprendra en 2018 au printemps.

Opération « portes ouvertes » aux réunions de l’association

Dans la perspective de l’AG de début décembre et du renouvellement du conseil d’administration, nous vous invitons à venir assister / participer à une réunion de commission ou au CA du mois de novembre, notamment :

  • la réunion de la commission aménagements, le mardi 7 à 20h30 à la MCE, 48 boulevard Magenta ;
  • le conseil d’administration du mardi 14 (également à 20h30, toujours à la MCE).
  • la réunion de la commission communication, le mardi 28 (également à 20h30, toujours à la MCE).

Venir à une réunion, c’est mieux vous rendre compte de nos échanges et de notre travail, et vous donner envie – pourquoi pas – de nous rejoindre… Alors n’hésitez pas !

On cherche aussi des bénévoles pour le baromètre vélo

Rayons d’Action cherche quelques bénévoles pour une distribution de flyers encourageant à répondre au questionnaire du baromètre vélo de la FUB – encore une autre manière de faire connaître notre association et ses activités. Il s’agira pendant 1h / 1h30 de distribuer en équipe ces flyers, sur un axe passant de préférence, aux cyclistes. Si la ville de Rennes est parvenue à 100% de l’objectif de réponse (mais les villes de première et de deuxième couronne en sont loin), nous pouvons faire mieux ! Et pourquoi pas de dépasser les 1500 réponses d’ici le 30 novembre.

Vos propositions de lieux et de quartiers sont les bienvenus, nous avons peu l’occasion de venir et de nous faire connaître dans certains d’entre eux !

Ces actions sont prévues les semaines du 13 et du 20 novembre.
Si vous êtes volontaire, nous vous proposerons des créneaux en accord avec vos disponibilités.

Pour « Cyclistes, brillez ! », Rayons d’Action cherche des bénévoles

Rayons d’Action cherche plusieurs bénévoles pour une action « Cyclistes, brillez ! » place Foch (à l’entrée de la nouvelle piste cyclable du quai Saint-Cast, boulevard de Chézy), mercredi prochain (le 8) entre 15h et 19h, à défaut entre 17h et 19h (si pas assez de participants entre 15 et 17h).

Comme chaque année, notre fédération, la FUB, invite ses associations, ses partenaires et tous les défenseurs des modes actifs (comme nous !) à se mobiliser et à sensibiliser les cyclistes à l’importance d’un bon éclairage : en effet, en automne et en hiver, les cyclistes sans éclairage ni accessoire renforçant leur visibilité sont particulièrement vulnérables. C’est l’opération « Cyclistes, brillez ! ».

Cette année, en plus d’une session traditionnelle avec la Prévention routière et la police municipale (le mardi 7), nous prévoyons une action conviviale le mercredi 8 avec un stand d’information doublé d’une distribution de vin chaud (sans alcool) ! Une manière sympathique d’inviter les cyclistes à s’arrêter, à accepter un diagnostic de leurs vélos et à recevoir quelques conseils.

Si vous êtes partant pour nous aider à distribuer du vin chaud, sensibiliser les cyclistes à la nécessité d’être bien éclairés, mais aussi les informer de nos actions (et faire adhérer !), alors faîtes-le nous savoir en répondant à notre sondage Framadate ! Pas besoin de tout connaître et d’être un.e pro du matériel d’éclairage, votre expérience d’usager est déjà précieuse.

Indiquez votre prénom, nom, vos plages de disponibilité dans le tableau du lien ci-dessous, (15 – 17h, 17 – 19h) et cliquez sur « enregistrer » 😊

https://framadate.org/ZEvbB4P1PcJvFCpR

Adhérez, réadhérez qu’ils disaient !

Chère adhérente, cher adhérent,

Votre adhésion arrive peut-être à son terme, étant donné que beaucoup de nos adhérents la renouvellent à l’automne.

Rayons d’Action compte sur votre soutien renouvelé pour poursuivre ses actions et en entreprendre de nouvelles. Un plus grand nombre d’adhérents nous permet d’avoir un poids accru auprès de nos interlocuteurs institutionnels et ainsi de mieux faire entendre votre voix.

Pour cela, le simple envoi de votre bulletin à imprimer et à nous retourner avec le règlement suffit. Vous pouvez aussi simplement adhérer ou réadhérer en ligne via le site HelloAsso. Vous pouvez ou non laisser un don sur cette plateforme (le don rémunère le site HelloAsso) ; si vous ne le voulez pas, il vous suffit d’abaisser le montant du don jusqu’à 0 euros.

Voici quelques-unes des actions entreprises dernièrement :

  • des rendez-vous avec Nathalie Appéré, maire de Rennes ;
  • des rencontres plus régulières avec les techniciens de Rennes Métropole pour travailler sur les nouveaux aménagements ;
  • des rencontres régulières avec Sylviane Rault, adjointe au Maire déléguée à la mobilité ;
  • l’achat d’un VAE pour transporter le matériel.

Et toujours, depuis maintenant 12 ans :

  • la participation aux réunions après des institutions pour vous représenter, ainsi que dans les réunions de quartier traitant d’aménagements ;
  • le marquage antivol BICYCODE ® ;
  • la co-organisation de la Fête du Vélo ;
  • des ateliers, animations, débats ;
  • et beaucoup d’autres choses…

Nous comptons sur votre soutien et votre adhésion, mais aussi, nous l’espérons, sur votre collaboration active dans la perspective de l’AG de décembre 2017 et de ses suites.

Nous mettrons en ligne dans les prochains jours un bilan du travail de la commission aménagements depuis le vote du plan vélo.

Meilleurs sentiments cyclistes.

Pour le conseil d’administration,

Odile Guernic, présidente

Tour de Reine : envahissons les rues de vélo et de musique dimanche !

C’est la rentrée, on voit de plus en plus de cyclistes dans tous les coins de rue, et on a tous envie de se regrouper pour fêter les derniers beaux jours… Dimanche prochain 17 septembre, Rayons d’Action vous invite donc à rejoindre Le Tour de Reine, une grande balade à vélo dans la ville, ponctuée par des arrêts concerts en live dans des lieux atypiques et secrets de notre ville. Cet événement est organisé par La Petite Rennes dans le cadre du festival I’m from Rennes.

Que vous soyez cycliste aguerri, promeneur à deux roues, ou même adeptes des petites roulettes, vous êtes les bienvenu.e.s !

On espère que la participation importante de l’an dernier (500 cyclistes) sera largement dépassée. C’est une superbe occasion pour investir les rues de Rennes et rouler sans craindre le trafic, y compris avec vos enfants et vos grands-parents !

Parlez-en autour de vous, amenez vos ami.e.s ! Les organisateurs cherchent des bénévoles par ailleurs pour l’encadrement du cortège. Rien de plus simple : en dire un mot à l’asso via l’adresse lapetiterennes@gmail.com et enfiler un gilet jaune.

Vous pouvez, si le coeur vous en dit, porter un vêtement rouge (t-shirt, chapeau, veste, pantalon, maillot de bain…) en signe d’appartenance à ce tour et accrocher votre radio FM à votre monture !

Crédits photos : I’m from Rennes et Canal B.

Rennes: la place de Bretagne va se refaire une cyclabilité

C’est une vieux souhait de Rayons d’Action qui est en passe de s’exaucer… La ville de Rennes a voté lors de son conseil municipal lundi 12 septembre un avant-projet de piste bidirectionnelle sur les pourtours de la place de Bretagne. La piste fera le tour de cet endroit redouté des cyclistes par des aménagements jusqu’alors défectueux. Elle permettra la liaison sécurisée entre la place Foch, le boulevard de la Tour d’Auvergne, le boulevard de la Liberté, le quai de la Prévalaye. Sa construction au premier semestre 2018 entraînera la suppression d’une voie de circulation automobile. La piste sera dotée d’un compteur à vélos, qui fournira vraisemblablement le nombre de cyclistes quotidiens et annuels et assurera à l’ensemble une belle visibilité. De quoi redonner un peu de prestige à une ville qui a longtemps été pionnière en matière de vélo. Le coût des travaux est estimé à 750 000 euros et la livraison interviendra à l’été 2018.

 

Comme le met en avant la ville dans sa communication, ce tronçon est l’un des premiers du futur réseau express vélo qui doit courir sur 16 km dans la ville d’ici 2020 – avec le tronçon presque achevé du boulevard de Chézy et celui en construction autour du programme immobilier de l’Îlot de l’Octroi (rue de Lorient et rue Louis Guilloux).

Nous vous tiendrons au courant des avancées et des négociations autour de cet avant-projet, puisque suite à des réunions nous avons déjà souligné des manquements au référentiel et des problèmes de continuité avec le reste du réseau à aménager dans le cadre du plan vélo 2020.

A lire : l’article de 20 minutes, par Camille Allain.
Crédit photos : C. Allain / APEI / 20 Minutes

Trouvez-vous votre ville cyclable ? Participez au Baromètre de la FUB et partagez votre expérience d’usager !

La première enquête « Baromètre des villes cyclables » de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), auquel Rayons d’Action appartient, est lancée !

Elle a pour objectif d’évaluer la cyclabilité des villes françaises – c’est-à-dire le degré de leur caractère « cyclo-amical » – à partir du ressenti des cyclistes. Les résultats détermineront si les villes sont favorables à la pratique du vélo et permettront aux collectivités de mieux cerner les attentes des citoyens qui souhaitent se déplacer à vélo.

L’enquête est disponible en ligne sur le site www.parlons-velo.fr jusqu’au 30 novembre 2017 et s’adresse à toutes les personnes se déplaçant à vélo en ville, peu importent l’âge, le genre ou la fréquence des déplacements. Une liste de villes disponibles est disponible au début du questionnaire mais vous pouvez la préciser si jamais elle ne s’y trouve pas.

Vous êtes toutes et tous invités à répondre pour exprimer leur ressenti lors de déplacements à vélo.

Les résultats donneront lieu à un classement des villes cyclables, selon les cyclistes et détermineront si votre ville est faite pour le vélo.

Donnez votre avis d’usager en 5 à 10 minutes et partagez l’enquête autour de vous (y compris à vos ami.e.s qui n’auraient pas la chance d’être membre de notre association !) sur https://www.parlons-velo.fr/barometre-cyclabilite

Lettre ouverte à Bertrand Plouvier suite au conseil municipal du 12 septembre

Hier, lors du vote du réaménagement de la place de Bretagne, l’opposition a voté pour – comme tout le conseil d’ailleurs – mais en a profité pour ressortir ses vieilles obsessions (voir l’extrait vidéo dans le lien ci-dessous). Comme notre association existe aussi pour battre en brèche les idées reçues et les poncifs sur le vélo et plus globalement la mobilité, nous réagissons à l’intervention de Bertrand Plouvier, chef de file (LR) de l’opposition municipale suite à la présentation de l’avant-projet par l’élue adjointe à la mobilité (EELV) Sylviane Rault. Cette intervention est visible en vidéo en cliquant sur l’image ci-dessous :

Non, M. Plouvier, on ne peut pas construire des « véloroutes urbaines » (voies express, pistes XL, appelez-les comme vous voulez) en ne réduisant pas pour cela l’espace de stationnement et de circulation automobile. Attirer davantage d’automobilistes en centre-ville n’a jamais permis et ne permettra jamais de mettre en œuvre un report des usagers vers le vélo. D’ailleurs, pour reprendre les dires du chercheur Frédéric Héran : « Le stationnement sur voirie représente une appropriation de l’espace public à des fins privées. En laissant sa voiture des heures le long du trottoir – ou en stationnement illicite sur le trottoir –, l’automobiliste utilise pour lui seul un espace qui appartient à tout le monde et interdit donc tout autre usage de cet espace ».
Si vous aviez obtenu la majorité en 2014 et mis en place un programme d’aménagements cyclables, M. Plouvier, vous auriez fatalement supprimé des espaces de stationnement.
A moins que vous ne préfériez supprimer des trottoirs ?
Pour en savoir plushttp://www.slate.fr/story/140771/supprimer-stationnement-automobile-rue

Non, M. Plouvier, les double-sens cyclables ne sont pas dangereux et sont très appréciés par une écrasante majorité de cyclistes. Ils sont parfois moins efficaces que prévus, à cause justement d’espaces de stationnement envahissants, en partie dans les rues du centre historique. Mais ils permettent de réduire efficacement les temps de parcours des cyclistes, et ne causent quasi pas d’accident, encore moins grave. Aucun décès de cycliste n’est survenu ces deux dernières années dans un double-sens cyclable, à titre d’exemple. Ils existent à Strasbourg, ville pionnière, depuis 1983 (!) et à Rennes depuis 1994 et n’ont pas fini de se généraliser. Ce qui est vraiment dangereux, c’est d’être confronté à une circulation automobile rapide et volumineuse.
Pour en savoir plus ▶ https://www.heureux-cyclage.org/non-les-double-sens-cyclables-ne.html

Non, M. Plouvier, on ne peut pas parler de « chasse à la voiture » à Rennes ces dernières décennies. Rennes a suivi, avec un décalage par rapport à des métropoles comme Grenoble, Strasbourg ou Bordeaux, un processus entamé partout en France depuis 30 ans. Ce qui se produit est un simple rééquilibrage, et l’urgence est d’accélérer ce rééquilibrage pour rattraper le retard de progression des aménagements que vous avez évoqué. L’automobile représente aujourd’hui moins de la moitié des déplacements à Rennes (en suivant la tendance de la dernière EMD) et bénéficie de 60 à 70% de la voirie, alors que l’usage du vélo augmente fortement. La requalification des rues, boulevards et places va dans le sens de l’histoire et la tendance des autres métropoles, qu’elles soient gérées par la droite ou la gauche. La « guerre à la voiture » fait doucement rigoler et tousser les cyclistes quotidiens confrontés à des stationnements très gênants à longueur de journée et des comportements irréfléchis.
Pour citer encore F. Héran : « Il est évident que nous vivons aujourd’hui une transition du « tout automobile » – où la priorité est accordée à la voiture en toute circonstance – vers la rue pour tous – partagée entre différents modes de déplacements ».
Pour en savoir plus ▶ http://www.telerama.fr/sortir/en-2030,-il-y-aura-plus-de-velos-que-dautos-dans-paris,n5196342.php

S’il y a une petite révolution à venir d’ici 2040, M. Plouvier, elle viendra très certainement davantage des citoyens cyclistes et piétons que de l’arrivée de la voiture électrique, qui, soit dit en passant, ne résout rien aux problèmes des limites écologiques (ressources disponibles), des embouteillages et de la faible pertinence de la voiture en ville. Si l’essor de l’autopartage et du covoiturage a bien lieu (et il a du mal à se montrer pour l’instant), alors tant mieux. Cela accélérera la déprise automobile et permettra de rendre aux piétons et aux cyclistes un espace dont ils ont besoin et dont ils manquent cruellement.

Bref, il n’est pas inutile de rencontrer les représentants des usagers (et cela vaut pour tous les partis politiques sans exception) pour éviter ce genre d’approximations et de contre-vérités ! Au plaisir de vous croiser à vélo, cher M. Plouvier !

Emmanuel Couet promet une instance de concertation à l’échelle métropolitaine

Alors que Rayons d’Action vient d’être reçu à la mairie de Rennes par Mme la Maire Nathalie Appéré, nous avons reçu une autre réponse, cette fois-ci à la lettre ouverte adressée à M. Emmanuel Couet, président de la Métropole.

« Le plein exercice par la métropole de la compétence voirie constitue une opportunité pour déployer une stratégie globale en faveur du vélo » souligne-t-il d’abord dans son courrier daté de début février. Évoquant la récente réunion autour du futur plan de déplacements urbains (PDU) « nouvelle génération » avec tous les acteurs institutionnels, associatifs et économiques concernés, il a indiqué que le vélo était au cœur des échanges avec les communes dans l’élaboration du document.

M. Couet souhaite « offrir des infrastructures adaptées pour intensifier la pratique du vélo », une « nécessité afin de répondre au sentiment de vulnérabilité, d’insécurité des usagers du vélo, mais également afin de donner de la cohérence à nos aménagements cyclables métropolitains », postulat que l’association partage entièrement. Dans cette optique, le président nous annonce l’extension du référentiel co-construit avec les techniciens à tout le territoire de la métropole, ce qui est une excellente nouvelle pour la qualité des futurs aménagements et des rénovations.

« Convaincu de la nécessité de franchir un cap décisif » dans la poursuite logique de l’objectif de 20% de part modale vélo en 2020 sur la seule ville de Rennes, M. Couet retient aussi la proposition de mise en place d’une « instance de concertation » avec les représentants des usagers et s’y montre tout à fait favorable. Jean-Jacques Bernard, vice-président en charge des transports et déplacements, ainsi que Daniel Dein, conseiller métropolitain délégué aux modes de déplacements alternatifs, vont prendre contact avec nous, rapidement espérons-nous, pour la mise en place de cette instance. A quel rythme, avec quelle garantie d’intégration de nos demandes ? S’il est trop tôt pour le dire, cette instance aura pour lourde tâche de se pencher sur la question cruciale de l’amélioration et de l’achèvement d’un réseau cyclable intercommunal, encore très discontinu et même inexistant dans certaines parties de la métropole.