Notre RDV avec Nathalie Appéré

En juin 2016 nous sollicitions un rendez-vous auprès de Mme Appéré pour connaitre plus en détail les modalités de mise en œuvre du plan vélo voté à l’unanimité du conseil municipal de novembre 2015.
Le 2 mars 2017, elle nous a enfin reçus en compagnie de Sébastien Sémeril, 1er adjoint délégué à l’urbanisme et au développement durable et Sylviane Rault, 4ème adjointe déléguée à la mobilité.

Mme la Maire a nous assurés la pleine mobilisation de la Ville pour le développement de la pratique du vélo et constate des évolutions sans précédent :

  • au niveau politique, avec le plan vélo voté à l’unanimité du conseil municipal et parfaitement budgété, la démarche Rennes 2030, les orientations du futur PDU
  • au niveau des services, avec une culture vélo qui aurait fortement progressée
  • au niveau de la méthode, avec la mise en place du Conseil des Mobilités et du guide technique des aménagements cyclables

Nous restons malgré tout circonspects sur la réalité de la mise en œuvre de ce plan vélo, en particulier devant l’inadéquation entre les moyens alloués, le rythme de réalisation des aménagements et l’objectif fixé (ndlr 20% de part modale vélo en 2020, soit plus que Strasbourg).

Nous avons profité de cette rencontre pour réitérer nos demandes relatives à la concertation sur les projets d’aménagements cyclables, afin de mieux tenir compte des attentes des usagers du vélo, ce qui a paru évident à nos interlocuteurs en pleine démarche de « Fabrique Citoyenne ».

De la même manière, nous avons renouvelé notre demande d’accès à la liste des projets d’aménagements à venir, afin de pouvoir être force de proposition sur ces derniers, comme nous avons pu le faire sur le boulevard de Chézy par exemple. Cela nous permettrait également d’assurer notre devoir de vigilance citoyenne sur la bonne tenue des engagements pris par la Ville dans le cadre de son plan vélo (ndlr ~100 km d’aménagements cyclables structurants d’ici 2020).

Si Mme la Maire a pu reconnaitre notre travail et nous faire part du plein engagement de la Ville pour l’atteinte de l’objectif ambitieux (20% part modale vélo en 2020) qu’elle a souhaité fixer, nous espérons que nos demandes (méthodologie de concertation, programmation des aménagements à venir), jusqu’ici restées sans suite, deviennent enfin réalité. Des réponses nous sont promises d’ici l’été, à suivre !