Mme la Maire, Nathalie Appéré, nous répond et nous recevra à la mairie

nathalie_appere_-_fevrier_2013_-_08Voici une très bonne nouvelle pour entamer 2017…

En juin 2016, inquiétés par l’absence de vue à long terme sur l’évolution du réseau cyclable et les conditions de réalisation du plan vélo 2020, nous avions écrit à Mme la Maire de Rennes, Nathalie Appéré, et son adjointe en charge de la mobilité, Sylviane Rault. Mme Appéré nous a répondu fin novembre pour accepter un rendez-vous, qui sera donc le premier depuis la campagne municipale de 2014. Mme la Maire parle « d’intensifier nos efforts pour promouvoir les modes alternatifs à la voiture ». Elle prend résolument acte de la demande en matière d’aménagements cyclables sécurisés et qualitatifs exprimés à plusieurs reprises depuis le vote du plan vélo. Mme la Maire cite les nombreuses propositions à ce sujet lors des deux budgets participatifs ou encore la concertation relative au projet Rennes 2030. Un paragraphe évoque des problématiques plus larges qui jouent en la faveur d’une plus grande pratique de la bicyclette : la réduction des nuisances et des polluants, le vieillissement de la population, l’accessibilité. Autant de paramètres à intégrer au futur Plan de déplacements urbains (PDU) métropolitain, qui sera soumis à concertation et enquête publique cette année, avant adoption début 2018.

La réponse apportée correspond fort bien à nos attentes que Mme la Maire qualifie à juste titre de « légitimes ». Par conséquent, un rendez-vous devrait être fixé en ce début d’année pour débattre de tous les projets actuels et à venir en faveur du développement du vélo. Nous souhaitons profiter de cette entrevue pour connaitre les engagements et les moyens précis, tant financiers qu’organisationnels, que la municipalité souhaite engager pour la mise en œuvre de sa politique cyclable – dont l’objectif le plus connu et marquant est de parvenir à 20% de part modale en 2020. Dans la démarche de Fabrique Citoyenne portée par la municipalité, nous souhaiterions également clarifier la manière dont les représentants des usagers sont consultés et soutenus pour la co-construction des projets d’aménagements.

A suivre !