2 août 2018

Guide du cycliste : règles et conseils

Rayons d’Action vous donne et vous rappelle ici les obligations réglementaires, les conseils de sécurité et les règles de partage de l’espace public.
Veillez à ce que votre vélo soit en bon état de fonctionnement et correctement équipé
  • Selon le Code de la route, les équipements obligatoires sont : une sonnette, un feu avant blanc ou jaune, un dispositif réfléchissant (catadioptre) blanc sur la roue avant, des dispositifs réfléchissants sur les pédales, un dispositif réfléchissant rouge sur la roue arrière, un feu arrière rouge
  • Les équipements facultatifs sont le casque, le gilet jaune, l’écarteur de danger, le pince-pantalon. Pour rappel, le casque est recommandé mais pas obligatoire (à part pour les enfants de moins de 12 ans). Sur ce point, nous suivons logiquement la position argumentée de notre fédération (la FUB), « résolument opposée à toute loi qui interdirait de circuler à vélo sans casque » et des amalgames injustifiés « qui devraient logiquement conduire à des conclusions aussi aberrantes que rendre le casque obligatoire pour les piétons ou les automobilistes de plus de 65 ans ». La FUB rajoute : « De plus, l’impact de cette mesure sur la sécurité routière serait négligeable. Ce qui importe, c’est d’informer correctement les cyclistes pour que chacun évalue les risques liés à sa propre pratique et en tire les conséquences ». https://www.fub.fr/velo-ville/securite-routiere/casque-dossier-qui-decoiffe
  • La maintenance de votre vélo est primordiale. Vérifiez régulièrement l’état de votre vélo et si vous constatez une anomalie ou un désagrément, ne tardez pas à procéder aux réglages ou à la réparation. Comme tout véhicule, le vélo demande un entretien régulier (lubrification, graissage, réglage des freins).
Connaître et respecter le code de la route et les règles de bonne conduite à vélo
  • Le vélo est un formidable outil pour mettre vos sens en éveil, et si vous attachez de la valeur à cet atout, cela participera en retour à votre sécurité ! Anticipez, soyez visibles et prévisibles. Signalez tout changement de direction avec vos bras. Un cycliste ne peut pas perdre de point sur son permis (s’il le détient). Toutefois, s’il commet une infraction, il est soumis aux mêmes amendes (sauf celles spécifiques relevant des équipements obligatoires spécifiques en moto, en voiture, et pour chaque véhicule motorisé).
  • Circulez de préférence sur les pistes cyclables, les bandes cyclables et sur la route. Sauf s’il s’avère que ces aménagements sont impraticables ou dangereux, ce qui est encore trop souvent le cas. Les aménagements ne sont pas obligatoires mais recommandés sauf en présence d’un panneau rond sur fond bleu. 
    Il est interdit de circuler à vélo sur les trottoirs, sauf lorsque s’y trouve une piste cyclable (et sauf pour les enfants de moins de 8 ans). Il est également interdit de circuler sur quelques rares voies de bus, comme par exemple sur l’axe de bus à haut niveau de service reliant l’est et l’ouest de Rennes. La quasi totalité des voies de bus sont mixtes et autorisées pour les vélos, ce que les panneaux précisent. Roulez au pas dans les aires piétonnes sans gêner les piétons et ne dépassez pas les 20 km/h dans les zones de rencontre. Profitez des pistes en site propre pour vos déplacements longue distance, si elles existent pour votre itinéraire.
  • A une intersection, ne vous positionnez jamais le long d’un camion ou d’un bus, en dehors du champ de vision du conducteur. Attention aux angles morts ! Faites-vous voir en vous postant à l’avant s’il y a une bande accédant à un sas vélo (espace réservé aux cyclistes devant le feu). Sinon, préférez systématiquement rester derrière le(s) véhicule(s) et gardez vos distances, en évitant de remonter la file. L’important est de toujours maintenir un contact visuel. Si vous pouvez voir le chauffeur, il peut vous voir aussi.
  • Faites attention aux portières de voiture qui sont ouvertes parfois brusquement et aux enfants qui peuvent déboucher entre deux véhicules, gardez une distance de prudence. Les véhicules peuvent vous dépasser même en présence d’une ligne blanche continue. En cas d’intempéries, augmentez vos distances de sécurité et soyez prudent lorsqu’un véhicule vous double.
  • Ne transportez pas d’autre personne sur votre vélo, hormis un bébé sur un siège adapté (en option gratuite), à moins d’utiliser un vélo-cargo ou un vélo allongé bien sûr…
  • Le port du casque est obligatoire pour les enfants jusqu’à 12 ans qu’il soit au guidon ou passager (porte-bébé) depuis 2016.
  • L’usage du téléphone est bien sûr interdit en roulant à vélo. Si vous utilisez des applications sportives, ou de localisation / d’itinéraires, vous ne pouvez les consulter que si votre smartphone est posé sur un support fixé sur le guidon.
  • Pédaler en musique est réservé aux cyclistes d’appartement depuis 2015. Il est interdit d’utiliser oreillettes, écouteurs et autres casques. Les écouteurs, notamment intra-auriculaires, isolent complètement les cyclistes de leur environnement, auquel ils doivent être très attentifs : vous êtes parmi les usagers les plus vulnérables.
  • Si vous circulez de nuit, portez de préférence des vêtements de couleur claire. Hors agglomération, il est obligatoire de porter un gilet réfléchissant quand la luminosité est faible ou nulle.
Attachez correctement votre vélo lors d’un stationnement, c’est-à-dire toujours à un point fixe (arceau, grille permanente)
  • Attachez correctement votre vélo lors d’un stationnement, c’est-à-dire toujours à un point fixe (arceau, grille…). Attachez en priorité le cadre du vélo, et si possible aussi la roue avant, avec votre antivol en U. Même pour les arrêts de courte durée, pensez à utiliser ce cadenas en plus de celui, fixe, qui bloque la roue arrière et protégeant la selle.
Quand vous êtes en voiture, il est interdit de s’arrêter et de stationner sur les aménagements cyclables !
  • Un stationnement sur un aménagement cyclable (piste, bande, sas…) par d’autres véhicules que des vélos est considéré depuis 2015 comme « très gênant » (tout comme sur les trottoirs et les passages piétons). N’hésitez pas à le rappeler pour circuler en toute sécurité.