Rayons d’Action souhaite mettre le vélo au cœur des élections municipales de 2020 dans la métropole rennaise.

Pour peser d’une manière cohérente sur les décisions en faveur du vélo dans les différentes municipalités de la Métropole et être audible aux prochaines élections municipales (15 et 22 mars prochain), Rayons d’Action met en place un groupe de travail élargi pour élaborer un plaidoyer vélo métropolitain. Afin d’asseoir la légitimité de cette démarche, l’association s’appuiera sur les résultats de l’enquête nationale (Baromètre des Villes Cyclables) lancée le 09 septembre par la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette).

 

 

LE BAROMÈTRE DES VILLES CYCLABLES : PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS DES USAGERS

Du 9 septembre au 30 novembre 2019, tous les cyclistes peuvent répondre au 2nd Baromètre des Villes Cyclables organisé par la FUB et donner leur avis sur leur ressenti d’usager du vélo dans leur commune. Le baromètre a pour objectif de reflèter la satisfaction des cyclistes dans l’ensemble des communes françaises et de créer une «science cyclable» à partir de l’expression massive du ressenti des usagers du vélo. Après la clôture des votes, celui-ci permettra d’élire les villes les plus (et les moins…) cyclables en France.
En 2018, Rennes avec près de 2000 réponses, avait terminé 4é de la catégorie des «Villes cyclables de plus de 200 000 habitants» avec une note de 3,36/6 et rentré dans la catégorie C, celle des communes « moyennement favorables» à la pratique cyclable. Les autres communes de la métropole qui avaient reçu suffisamment de réponses (50 minimum) pour pouvoir être notées étaient Betton, Le Rheu et Cesson-Sévigné et avaient reçu des notations similaires à l’exception de Cesson-Sévigné qui avec une note légérement meilleure, avait terminé en première place des villes cyclables bretonne devant la ville de Lorient.

 

S’APPUYER SUR LE BAROMÈTRE VÉLO POUR FORMULER DES PROPOSITIONS CONCRÈTES AUX CANDIDATS EN VUE DES MUNICIPALES DE 2020

À quelques mois des élections, le Baromètre 2020 va permettre de faire parler du vélo dans toutes les villes. Les candidats aux élections auront ainsi l’occasion de se saisir des résultats afin de pouvoir construire leurs programmes électoraux au sujet du vélo, avec l’aide des associations locales. Ils pourront ainsi par exemple s’appuyer sur les points faibles constatés par les usagers de leur ville afin de proposer des solutions dans un programme ambitieux.

Dans la métropole rennaise, Rayons d’Action a décidé d’accompagner les candidats dans cette démarche de formulation de propositions ambitieuses pour le développement de la pratique du vélo au quotidien. Un atelier de travail a d’ores et déjà été mis en place avec une vingtaine de bénévoles de 8 communes de la métropole rennaise (Cesson-Sévigné, Chantepie, La-Chapelle-des-Fougeretz, Le Rheu, Rennes, Saint-Jacques, Vern-sur-Seiche, Vezin-le-Coquet). Ces bénévoles seront des relais indispensables dans l’optique d’une démarche métropolitaine du développement du vélo.
Les bénévoles auront bientôt l’occasion d’analyser les résultats du Baromètre Vélo (fin d’année 2019) puis de réaliser une synthèse pour chacune des communes ayant obtenues suffisament de réponses. Ces synthèses permettront ensuite à l’association de réaliser un plaidoyer clair et concis sur les attentes des usagers métropolitains, qui pourrait être utilement complété par des approches communales plus concrètes pour les débats entre listes municipales. Dans ce cadre, l’association reste à disposition des listes municipales qui voudraient s’appuyer sur l’expertise d’usage de Rayons d’Action pour mener leur réflexion sur la question du vélo.
L’ambition de Rayons d’Action pour ces élections municipales est simple : faire s’engager un maximum de candidats sur les attentes de nos concitoyens pour un développement ambitieux et cohérent de la pratique cyclable sur la métropole. Un site sera prochainement mis en ligne afin de suivre l’évolution des engagement des candidats en faveur du développement du vélo. Cette démarche avait déjà été expérimentée en 2017 avec la démarche «Parlons Vélo» pour les élections présidentielles et législatives de 2017. Et cette dernière avait porté ses fruits : le candidat Emmanuel Macron s’était alors engagé à l’époque à mettre en place un Plan Vélo national. Aujourd’hui, c’est chose faite !

Site internet du Baromètre des Villes Cyclables 2020 : https://barometre.parlons-velo.fr/