Rennes monte sur le podium au baromètre des villes cyclables de France ! La politique cyclable doit s’accélérer pour que Rennes devienne la 1ère ville vélo de l’ouest

Les résultats de la seconde édition du Baromètre des villes cyclables, organisée par la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB), viennent d’être rendus publics. Inspiré d’exemples étrangers, le baromètre est un diagnostic participatif des politiques cyclables locales, établi sur la base d’une enquête en ligne qui a recueilli cette année au total près de 185 000
réponses (+63% par rapport à l’édition 2017, soit la plus grande contribution citoyenne au monde sur le sujet du vélo !).

Ce sont ainsi près de 2450 rennais (et plus de 3800 habitants dans l’ensemble de la métropole ) qui se sont mobilisés pour donner leur avis sur les conditions de circulation à vélo et à la politique cyclable locale. Seules les communes ayant obtenu au moins 50 réponses ont été classées, ce qui a permis à 16 communes de la métropole (un nouveau record !) de figurer dans le classement des villes cyclables. Pour une grande majorité des communes ayant validé un nombre de votes suffisant, ce 1er classement permettra de faire un état des lieux («un point zéro») de la cyclabilité de leur commune. De bon augure en vue des élections municipales de 2020 ! Les candidats auront bientôt l’occasion de se positionner sur des propositions d’engagements grâce à un questionnaire élaboré en partenariat avec la FUB sur le site parlons-velo.fr.

Cette année, la ville de Rennes monte sur le podium en atteignant la 3è place. Un résultat qui s’améliore mais ne lui permet toujours pas d’être classée comme ville favorable à la pratique du vélo à l’égal de Grenoble ou Strasbourg. Deux villes de la métropole se distinguent : Saint-Grégoire et Acigné se classent en catégorie C («plutôt favorable»). Vezin-le-Coquet, La Chapelle-des-Fougeretz et Vern-sur-Seiche ferment le classement pour Rennes Métropole (classées en catégorie F «défavorable»).

Lien vers le communiqué de presse :